Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

Bons plans, déco, diy, enfants, voyages, mode, beauté, recettes, sport, people...

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

Le minimalisme et ses caractéristiques

Tu as sans doute déjà entendu parler du minimalisme. Mais la définition du minimalisme a un côté un peu subjectif, où chacun possède la liberté de le concevoir comme il l'entend. Bien évidemment, je n'occulte pas le fait que le minimalisme possède des bases universelles, des principes dont il est pratiquement impossible de se désolidariser. Mais il inclut aussi une certaine subjectivité. Quoi qu'il en soit, le minimalisme a des exemples d'applications concrètes dans notre quotidien.

Le minimalisme : entre philosophie et humilité

En mettant de côté la nuance concernant la subjectivité, il est nécessaire qu'on s'accorde sur les bases universelles du minimalisme. Le minimalisme est un courant de pensée, une philosophie qui prône la réduction de la consommation, l'idée d'apprendre à se contenter de peu, de ce qu'on a. Si tu décides de suivre un blog sur le minimalisme, tu te rendras vite compte que cette philosophie peut s'appliquer à tous les domaines de la vie : les biens matériels, les loisirs, les relations personnelles, la façon de voir et de concevoir, etc.

Le minimalisme et ses caractéristiques

Le minimaliste se veut discret et mesuré sur ses habitudes de consommation, malgré le fait que nous vivons dans un monde qui va vite, trop vite, et qui nous incite à la surconsommation. Il prône la désolidarisation des conditionnements sociaux, et nous oriente vers une vie plus effacée, dans laquelle le peu dont on dispose devrait nous suffire pour vivre et être heureux. Il demande que tu fasses fi des sirènes et de la publicité, que tu résistes à la pression sociale, et que tu demeures dans un monde où le minimum est la norme.

Faut-il courir après sa vie ?

Je voudrais bien revenir ici sur la subjectivité associée à la définition du minimalisme dont je parlais au début. Pour certains, le minimalisme est la caractéristique principale des personnes sans ambition, qui plus est dans une société en perpétuelle évolution. Or, ce n'est pas le cas. S'il est vrai que la société évolue et qu'il convient de suivre le rythme de cette évolution, il ne faut pas perdre de vue le revers de la médaille. Notre société actuelle est dans une dynamique d'expansion et d'innovation perpétuelles. Chaque année, il y a des téléphones plus performants, des ordinateurs plus efficaces, des voitures plus luxueuses. Si tu devais suivre ce rythme, crois-moi, tu te retrouverais vite essoufflée (et à sec).

Le fait de décider d'acheter compulsivement les dernières technologies, d'avoir le dernier sac en date, le dernier smartphone, n'empêchera pas les marques de proposer encore mieux. Il est peut-être temps de se rendre compte qu'on mène une course sans fin contre « le plus », et qu'à un moment, il faudra bien s'arrêter. Ce besoin continu de prouver aux autres, parce que c'est de ça qu'il s'agit, va au bout du compte nous nuire. On sera passées à côté de l'essentiel, alors qu'il en fallait si peu pour être heureuses : Marc-Aurèle l'a bien dit, « Souvenez-vous toujours que très peu est nécessaire pour mener une vie heureuse ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article