Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

Bons plans, déco, diy, enfants, voyages, mode, beauté, recettes, sport, people...

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

Conseils et astuces pour bien vivre la première séparation avec votre bébé

Vous êtes jeune parent ou futur parent, vous envisagez de confier votre enfant à une structure d'accueil et cette idée vous stresse ? Rassurez-vous, c'est normal !

Cet article a pour but de vous aider et de vous accompagner pour que cette expérience soit la plus sereine et la plus positive possible.

 

 

Trois conseils pour une séparation en douceur

L'organisation, le maître mot d'une séparation sereine

Avant même que votre enfant soit né, vous savez qu'il vous faudra le confier à un tiers lorsque vous travaillerez. Pour vivre la séparation avec bébé sereinement, de votre côté comme du sien, il est essentiel de choisir avec soin le mode de garde auquel vous ferez appel. Afin de ne pas perturber l'équilibre de bébé il est recommandé, quand c'est possible et si tout se passe bien, de conserver le même mode de garde jusqu'à son entrée à l'école. 

Crèche, assistante maternelle, garde d'enfant à domicile ou baby-sitter, vous aurez l'embarras du choix. Dès le 5ème mois de grossesse, si c'est possible, renseignez-vous auprès des structures d'accueil afin d'obtenir le plus d'informations possibles : quelles amplitudes horaires sont pratiquées ? quelles sont les dates de congés/fermetures de la structure ? quels tarifs sont appliqués et que comprennent-ils ? pouvez-vous prétendre à une aide ?

Bien informé, vous pourrez faire le meilleur choix et vous lancer dans l'aventure en étant moins stressé.

 

Une adaptation au rythme de votre bébé et au votre

Les professionnels de la petite enfance le savent, les bébés sont incapables de gérer, d'interpréter et de comprendre les émotions qui les traversent.  Il est donc important de préserver votre bébé en procédant à une séparation en douceur. Avant le premier jour de garde complet, prévoyez un planning qui permettra à votre enfant d'appréhender le nouvel environnement au sein duquel il va évoluer au fil des mois, et de découvrir la ou les personnes qui s'occuperont de lui au quotidien. 

Il est généralement conseillé de commencer en passant une heure avec votre bébé au sein de la structure. Durant ce de temps laissez-le observer et découvrir, mais restez dans son champ de vision.

Le deuxième jour, passez à 2 heures d'accueil, et si votre enfant est en confiance vous pouvez essayer de vous absenter 15 à 30 minutes. Bien entendu, il est nécessaire de lui expliquer que vous revenez très vite, et ce même s'il est tout petit.

Si tout se passe bien, le troisième jour vous pouvez le confier 3 à 4 heures en incluant un repas. Le quatrième jour, optez pour un accueil sur le temps du repas suivi d'une sieste.

Si votre bébé vit bien la situation vous pouvez commencer l'accueil à plein temps. Attention, pour vivre ce moment sans angoisse et sans stress, votre enfant a besoin de sentir que vous aussi êtes prêt. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à allonger la période d'adaptation.

 

Ayez confiance !

Les professionnels le savent, les enfants observent et analysent ceux qui les entourent. Ils reproduisent par mimétisme les attitudes et les comportements des adultes dont ils dépendent affectivement et physiquement. Si vous faites preuve de confiance, de respect et de bienveillance envers la personne qui accueille votre enfant, il est certain que celui-ci fera de même. 

Cela ne signifie pas que vous n'avez pas le droit de douter, de culpabiliser ou d'être angoissé. Ces sentiments sont même un point commun que l'on retrouve chez la grande majorité des parents.

N'hésitez pas à dialoguer avec la personne ou l'équipe en charge de l'accueil de votre enfant, ils sauront vous écouter et vous accompagner pour vivre la séparation avec votre bébé de la meilleure façon possible.

 

 

Se séparer de son bébé est une source d'inquiétude pour tout parent, et c'est bien normal. En suivant les quelques conseils ci-dessus il est possible de rendre cette séparation plus facile à vivre et moins douloureuse.

Si malgré tout la situation est difficile à trop difficile à gérer n'hésitez pas à participer aux ateliers de parentalité organisés par la Caisse d'Allocations Familiales ou le Relais Assistants Maternels le plus proche de chez vous.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article