Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

Bons plans, déco, diy, enfants, voyages, mode, beauté, recettes, sport, people...

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

Réforme du bac : choisir dès la seconde

Réforme du bac : choisir dès la seconde

Réforme du bac : choisir dès la seconde

L'intégralité du parcours au collège se déroule sans véritable impact sur l'avenir d'un élève. Toutefois, dès la classe de seconde, le ton change. Effectivement, les étudiants doivent y faire un choix déterminant pour leur avenir : celui de leur filière.

Il s'agit donc d'une étape importante dans la vie de votre enfant, car c'est une classe de détermination. Vous seriez donc bien avisés de le guider ou tout au moins, de mettre à sa disposition toutes les informations nécessaires pour un choix éclairé. Nous vous en disons plus sur la réforme autour de cette décision.

Les différents choix possibles pour une bonne orientation scolaire

La seconde est une classe où votre enfant doit tester ses goûts et ses aptitudes afin de décider au mieux de son orientation. Les interrogations auxquelles il conviendrait qu'il réponde sont entre autres sa préférence pour le travail manuel ou intellectuel, sa volonté ou non d'avoir de longues études post-bac, son projet professionnel, etc. Évidemment, il est loin d'être simple pour un lycéen de 15 ou 16 ans de se projeter de la sorte dans son avenir. Nous vous recommandons alors de faire appel aux services d'un expert du conseil en orientation scolaire pour l'accompagner au mieux dans son choix.

De façon toute particulière, il est nécessaire d'aider l'enfant à faire la distinction entre ses matières préférées et celles où il s'en sort le mieux. Il est nécessaire qu'il connaisse ses forces et ses faiblesses. Pour cause, même s'il n'y aura pas de grand changement concernant les séries technologiques, la nouvelle organisation du lycée ne comprendra plus les séries générales L, S et ES. De fait, à défaut de choisir une série technologique (STMG, STL, STD2A, ST2S, etc.), chaque lycéen aura un parcours adapté à ses préférences et à ses objectifs.

Réforme du bac : choisir dès la seconde

Réforme du bac : choisir dès la seconde

Les conséquences de ces réformes sur l'orientation scolaire

Votre enfant aura donc à faire en seconde un choix de trois disciplines dîtes « de spécialité » pour sa classe de première dont il ne restera que deux en terminale. Ces matières-là bénéficieront d'une masse horaire importante, de sorte à boucler le programme tout en ayant une compréhension approfondie. Cette nouvelle organisation du lycée élargit considérablement les possibilités de l'enfant. En effet, il a à présent le choix entre un bac technologique ou un bac général proposant 12 spécialités possibles. Il s'agit entre autres:

  • des arts ;
  • des sciences de l'ingénieur ;
  • des sciences économiques et sociales ;
  • des langues ;
  • de la littérature et culture étrangère ;
  • mathématiques, etc.

Le ministère assure que chaque lycée proposera un minimum de sept spécialités sur les douze existantes. Toutefois, les élèves ne trouvant pas leur compte dans leur lycée ont la possibilité d'aller suivre une spécialité dans un autre établissement à condition qu'il ne soit pas loin et qu'il n'y ait pas de problème d'emploi du temps. Ce sont donc là de nouveaux paramètres qui devront être pris en compte dans le choix. Il est également nécessaire de savoir que ces réformes ont été pensées de sorte à résoudre le problème des mauvaises orientations.

La décision de votre enfant doit donc être parfaitement mûrie, car une décision erronée serait dévastatrice. Effectivement, d'une part, il s'exposerait au risque du redoublement s'il n'était pas à la hauteur des choix qu'il a faits. D'autre part, que de temps et d'efforts perdus s'il devait réaliser plus tard que ce choix n'était pas le bon.

Enfin, il ne sera pas évident de changer de spécialité. Cette décision revient au chef d'établissement qui devra considérer l'avis de l'équipe pédagogique, la capacité de l'élève à rattraper le retard accumulé ou encore les potentielles complications de l'emploi du temps. La réponse sera ainsi le plus souvent négative. Aidez donc votre enfant à faire LE bon choix dès la seconde.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article