Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

Bons plans, déco, diy, enfants, voyages, mode, beauté, recettes, sport, people, bricolage ...

Copines, Mamans et Femmes (très) actives

4 informations sur les coliques du nourrisson

4 informations sur les coliques du nourrisson

4 informations sur les coliques du nourrisson

La colique du nourrisson est une maladie qui a conservé son nom depuis le Moyen Âge. Cependant, ses causes sont toujours aussi peu connues qu'à l'époque. Toutefois, ce qui est certain est que les bébés souffrant de coliques ont des crises de pleurs intenses et récurrentes sans qu'on ne puisse les calmer. Ceci est une situation très embarrassante pour les parents et qu'il convient d'éviter. Cet article fait le point sur la colique du bébé.

Les causes possibles des coliques chez le nourrisson

Même si les véritables causes de la colique demeurent un mystère de nos jours, de sérieuses études ont été menées pour mieux la comprendre. Celles-ci ont permis de formuler plusieurs hypothèses pour en savoir plus sur les coliques du nourrisson et leurs causes. Sur des sites spécialisés, vous trouverez de nombreux conseils et articles concernant les enfants de 0 à 18 ans, pour vous accompagner au quotidien : psychologie de l'enfant, conseils pour les parents, pédagogie Montessori

La non-maturité du système digestif

Les bébés ont un système digestif immature. Ils ont donc beaucoup de mal à digérer ce qu'ils consomment, surtout lorsqu'il s'agit de repas qui contiennent beaucoup de nutriments et matières grasses. Par ailleurs, tant le lait maternel que les laits artificiels peuvent fermenter une fois dans l'estomac du bébé, à cause de leur richesse en lactose. Ceci crée du gaz dans le ventre du bébé suscitant ainsi des douleurs abdominales chez ce dernier. En dehors de ce facteur, l'immaturité de l'intestin peut favoriser le développement de certaines bactéries et causer des douleurs gastriques.

Les cas d'allergies et autres facteurs

Certaines études montrent que les coliques peuvent provenir du fait qu'une mère allaitante boit des produits dérivés de lait de vache (protéines, lait maternisé, etc.). En effet, les protéines de lait de vache peuvent se retrouver dans le lait maternel. Et lorsque celui-ci est assimilé par un bébé allergique, il s'ensuit des douleurs. D'où les pleurs intenses.

Par ailleurs, d'autres facteurs comme une intolérance alimentaire, un excès d'air dans le ventre, des problèmes cardiaques… peuvent également justifier les coliques chez le bébé.

4 informations sur les coliques du nourrisson

4 informations sur les coliques du nourrisson

Manifestation et complications éventuelles de la colique

À l'inverse des autres bébés, ceux qui souffrent des coliques ont des pleurs discordants, aigus et parfois perçants. Dans la majorité des cas, il est impossible de réussir à les apaiser même avec de l'attention ou de la nourriture. Pendant les pleurs, le visage du nourrisson est rouge, ses jambes sont repliées sur le ventre et ses poings sont serrés.

Les bébés qui ont des coliques pleurent pendant une heure au minimum et quatre heures au maximum. Les cris commencent presque à la même heure dans la journée. Et c'est généralement vers la fin de l'après-midi ou en début de soirée que le phénomène se produit. Même s'ils ne sont pas nombreux, quelques nourrissons ont des gaz ou des selles après les cris.

Les coliques affectent les enfants entre 3 semaines après la naissance et 3 ou 4 mois. Si une fois cette période passée, ton bout de chou pleure encore beaucoup, nous te recommandons de consulter un médecin.

Les coliques : quel diagnostic ?

Plusieurs infections et affections peuvent être les causes des pleurs récurrents chez le bébé. Au nombre de ceux-ci, il y a : la hernie, l'abrasion de l'œil, l'obstruction intestinale, une infection (vessie, cerveau, abdomen…). Il n'existe actuellement aucun diagnostic spécifique pour les coliques. À cet effet, le diagnostic établi pour cette maladie consiste à s'assurer qu'aucune pathologie infantile n'est à la base des cris aigus. Lorsque toutes les autres maladies sont écartées, la conclusion est que le nourrisson souffre de coliques.

Traitement et prévention de la colique chez le nourrisson

Même si un bébé qui a des coliques est presque inconsolable, il existe quelques techniques pour essayer de le calmer. Aucune de ces méthodes n'est scientifiquement prouvée. Cependant, des parents affirment que ces procédés réduisent la durée des pleurs lorsque le petit crie déjà et peuvent t'éviter quelques crises du bébé. Voici ces conseils :

  • Éviter les bruits et les lumières intenses dans l'entourage du nourrisson
  • Bercer le bébé avec douceur
  • Le porter dans une écharpe ou un porte-bébé
  • Masser son abdomen dans le même sens que les aiguilles d'une montre
  • Lui donner le même sein à téter pendant une tétée ou deux de suite (permet d'atteindre le lait gras de fin de tétée)
  • Contrôler ton alimentation en tant que mère allaitante (éviter les stimulants ou le chocolat)…

Ces différentes recommandations peuvent s'appliquer à tous les nourrissons. Toutefois, leur efficacité variera d'un enfant à un autre. Il revient donc au parent de trouver la technique qui marche le plus sur son bout de chou. Une fois identifiée, utilise-la comme pratique de prévention.

Les coliques de bébé restent un mystère qui affecte beaucoup les nourrissons et induit le sentiment d'impuissance chez les parents. Cependant, il faut garder à l'esprit que c'est un mal éphémère qui s'estompe après quelques semaines même sans traitement.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article